Comment évaluer les différents coûts liés à l’achat d’une résidence secondaire ?

Une résidence secondaire entraine des frais qui sont toujours plus chers comparés à ceux d’une résidence principale. Rien que le fait que la maison ne soit pas habitée toute l’année, signifie une assurance habitation plus élevée car le risque de cambriolage est plus grand. Sur le plan fiscal, la résidence secondaire ne peut bénéficier des abattements auquel peut donner droit la résidence principale.

Des prix d’achat en baisse

De nombreux particuliers rêvent de posséder une résidence secondaire au bord de la mer ou à la montagne. Le projet est séduisant, notamment en ces temps de crise sanitaire et d’autant plus que les prix des résidences secondaires sont plutôt à la baisse. Toutefois, il faut être conscient qu’il ne s’agit pas uniquement d’acheter une maison de vacances mais qu’il faut aussi penser aux autres coûts d’une maison secondaire qui en fait une habitation bien plus coûteuse qu’on ne l’imagine de prime abord. En effet, on estime que les frais d’entretien courant équivalent chaque année entre 4 et 6% de la valeur du bien immobilier. Il est impossible d’échapper aux charges courantes comme l’abonnement électricité, eau, éventuellement gaz, frais d’entretien du jardin, de la piscine, les impôts locaux sans compter le remboursement de prêt pour son financement.

Une longue liste de frais annexes

Quand on fait la somme des autres coûts d’une maison secondaire, on doit aussi penser aux frais d’entretien de la maison en soi, par exemple des travaux de ravalement de façade ou de rénovation de toiture, des travaux de peinture, etc. Pour bon nombre de propriétaires de résidences secondaires, ces frais supplémentaires même s’ils sont exceptionnels et souvent non prévus, doivent être pris en compte dans le budget annuel des charges courantes d’une maison de vacances. Cette longue liste de coûts pousse certains propriétaires à proposer leur bien en location saisonnière ou pour les biens d’exception à les mettre à disposition pour des tournages de films afin de mieux rentabiliser leur investissement.

Une fiscalité plus lourde

Il est important de bien faire ses calculs avant de se lancer dans ce type d’achat immobilier car les autres coûts d’une maison secondaire sont loin d’être négligeables. Du point de vue des impôts locaux, pas question de bénéficier des abattements auxquels on peut avoir droit pour sa résidence principale. De plus, attendez-vous à ce que la prime de l’assurance habitation soit plus élevée que celle de votre résidence principale. Un bien inoccupé une majeure partie de l’année est plus cher à assurer en raison du risque de cambriolage accru.

Quel coût pour ma résidence secondaire ?
Quelle fiscalité pour ma résidence secondaire ?